On s'appelle ?

Comment s’assurer du succès d’une communauté en entreprise ?

Projets transformants

Voici les 10 facteurs clés de succès que nous avons identifié pour réussir le lancement d'une communauté et garder la mobilisation et l'engagement des collaborateurs.

Les 10 facteurs clés de succès

1. L’appui d’un sponsor

L’importance de bénéficier d’un sponsor fort permet de donner de la visibilité en interne aux initiatives qui sont prises et ainsi valoriser les actions de la communauté et lui donnant une vraie légitimité.

2. La motivation des membres, comme moteur de la communauté.

C’est la combinaison de toutes les énergies individuelles qui contribuent à insuffler l’envie « de faire ensemble ». Pour être motivé, il faut avoir envie et être intéressé par les sujets et par les objectifs que la communauté s’est fixée. Une motivation qu’il faut faire vivre pour ne pas qu’elle retombe, cela passe notamment par les usages et le fonctionnement de la communauté, les temps d’échanges, l’entraide, le partage et l’ambiance dans son ensemble.

3. La confiance, terreau fertile de l’engagement.

Une confiance qui s’applique entre les membres eux-mêmes et qui leur permettra de se fédérer, créer du lien pour partager les bonnes pratiques. Mais également avec la hiérarchie et les managers qui doivent rester ouverts et ne pas être des freins au fonctionnement de la communauté. L’auto-organisation et l’autonomie accordée permet de donner du sens et une liberté aux collaborateurs qui favorisent l’engagement.

4. La vision clairement définie

Expliquer le « pourquoi » pour mieux asseoir la légitimité de la communauté. Il est nécessaire de construire une vision pour tracer un chemin et guider la communauté vers un objectif commun.

5. La mesure des résultats

Identifier des KPI’s pour suivre et mesurer l’avancée des actions, des projets, l’adoption des nouveaux usages, des nouvelles postures.

6. Un cadre co-construit et partagé

En définissant ensemble les valeurs  propres à la communauté, les membres sont plus enclins à y adhérer.  Les règles de fonctionnement définissent également les instances , la fréquence des rencontres, la nature des outils utilisés pour communiquer et échanger, …

7. L’animation de la communauté, pour :

  • Développer la cohésion et créer le lien entre les différentes composantes de la communauté
  • Donner du sens et donner du rythme
  • Assurer la cohérence des informations transmises ou des actions menées
  • Embarquer les nouveaux 

Une personne dédiée sur le projet  qui doit pouvoir s’appuyer sur plusieurs interlocuteurs internes (communication, RH, DSI …) pour porter le changement au sein de l’entreprise et de manière transversale.

8. La stratégie de communication 

La communication est essentielle et sert plusieurs  objectifs :

  • Promouvoir la communauté et recruter de nouveaux membres
  • Informer et embarquer le Codir, les managers
  • Informer les collaborateurs, donner de la visibilité sur l’avancement des actions et des projets au fil de l’eau  

9. La démarche de « Test and Learn  »

Dans le cadre des communautés d’innovation, une des pratiques qui permet de concrétiser les idées consiste à proposer des hackathons : travail en équipe sur un projet et création d’un prototype pour tester et valider ses idées.

10. La culture du feedback

Adapter l’organisation et l’animation de la communauté grâce à une culture du feedback. Il est essentiel de capter les besoins et pain points de la communauté pour améliorer son fonctionnement et ajuster les pratiques, les outils, la communication entre les membres. Cela passe notamment par la mise en place de rétrospectives régulières.

Article rédigé par

Karine Boussuge

Business developer

Lise Bachelier-Lubin

Co-pilote du changement